Accueil Edition 2006 Présentation





 

.: Présentation



 .:

Tant de Temps


Dans Espèces d'espaces, Georges Pérec s'interrogeait sur la spécificité, l'âme de la ville : « Ne pas essayer de trouver trop vite une définition de la ville : c'est beaucoup trop gros, on a toutes les chances de se tromper. D'abord, faire l'inventaire de ce que l'on voit. Recenser ce dont on est sûr. Établir des distinctions élémentaires : par exemple entre ce qui est la ville et ce qui n'est pas la ville. S'intéresser à ce qui sépare la ville de ce qui n'est pas la ville. Regarder ce qui se passe quand la ville s'arrête...»

Forts de cette modestie, si nous avons rassemblé des œuvres inscrites dans leur temps, notre propos n'a pas été de donner une définition exhaustive de La Ville mais de la qualifier, de la cerner, de rendre visible ce qui la constitue.
Il y a un temps de la ville qui n'est pas celui de l'homme.
Constituée de couches plus ou moins fluides, la ville étale et superpose ses strates. L'histoire est sa quatrième dimension. Il y a :
le temps du projet (Cécile Carrus et Xavier Hubert)
le temps de la construction Stéphane Couturier, Edith Roux)
le temps de l'usage (Bernard Plossu, Thierry Chantegret, Colette Hyvrard, Valérie Jouve, Martine Locatelli, Laurent Monlaü)
le temps de l'usure (Sabine Bitter, Anne Garde, Pierryl Peytavi, Hans Schabus)
le temps de la destruction (Michel Denancé, Francis Mansu)
le temps de l'Histoire et de la mémoire (Jocelyne Alloucherie, La ville en temps de guerre : 1870-1923)
En marge, comme en clin d'œil, en cette année de coupe du monde de Football, est aussi présent le temps du jeu (Mircea Cantor, Hans van der Meer, Pierre Schwartz)


Plutôt que de dresser les barrières d'un concept global et rigide, nous avons privilégié l'intelligence du choix des œuvres par rapport à l'identité forte de certains lieux d'exposition. C'est ainsi que Martine Locatelli et Laurent Monlaü sont montrés à la fabrique de tapis du Point de Sedan et que Francis Mansu expose ses photographies du Quartier de l'avenue de la Marne sur les lieux-mêmes de leur prise de vue à Torcy.

Quatre œuvres majeures sélectionnées dans la collection du F.R.A.C. de Champagne-Ardenne sont présentées pour la première fois à Sedan (Tobias Bernstrup, Graham Gussin, Jeff Wall) et à Charleville (Mircea Cantor).

Un choix de photographies originales sur le thème de la ville en temps de guerre 1870-1923; issu des collections du Musée Carnavalet, des collections sedanaises, de la collection de l'Historial de la grande guerre de Péronne, de celle de l'Agglomération du Pays de Meaux et de celle de la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (en cours de consultation) sera présenté dans le parcours de la visite du Musée du château fort.

Une action pédagogique en direction des écoles est associée à ce programme dont nous souhaitons qu'il permette aux visiteurs de découvrir (ou de redécouvrir) les sites remarquables de Sedan Charleville et Vrigne aux bois, et de nouer contacts avec leurs habitants.


Françoise Morin
et Jacqueline Salmon

commissaires des expositions.




page




.:: Contact :: Copyright © 2004 - 2005 urbi orbi - Sedan Renaissance ::.