Accueil La presse Festival 2006 Le festival Urbi & Orbi s'ouvre au mécénat culturel





 

.: Le festival Urbi & Orbi s'ouvre au mécénat culturel

L'Ardennais du Mardi 22 novembre 2005

Le festival Urbi et Orbi s’ouvre au mécénat
culturel

« Nous sommes déjà dans les starting-blocks ». Francis Mansu et l’équipe de Sedan Renaissance présentaient au château le programme du festival de la photographie et de la ville qui s’ouvre cette année au mécénat.


Vingt six photographes français et étrangers vont participer à cette 3e biennale qui du 26 mai au 2 juillet va déployer dix huit expositions entre Sedan, Charleville-Mézières et pour la première fois, Vrigne-aux-Bois, dans un objectif de décentralisation.

Le budget étant le nerf de la guerre, le festival a sollicité cette année le soutien d’entreprises locales et régionales, en plus des pouvoirs publics, afin de pouvoir développer et accroître son rayonnement.

Un dossier dont s’est particulièrement chargé Rémy Pierre Hamel, membre du bureau. Objectif, faire comprendre aux entreprises, grandes ou petites, qu’il est important de soutenir de telles manifestations d’autant que la loi du 1er août 2003 favorise le mécénat culturel.

Un message bien reçu par la SNVB, dont le directeur régional s’est déplacé à Sedan vendredi soir pour signer la première convention de mécénat avec l’association.

« Nous sommes au début d’un long chemin qui nous procurera des satisfactions intenses et réciproques » a déclaré avec enthousiasme Marc Hagenbach qui en évoquant le partenariat contracté avec Sauvegarde et Avenir de Troyes « l’alter ego de Sedan Renaissance » a salué les actions menées en faveur de la préservation « d’un patrimoine de premier plan ».


Un programme foisonnant


L’entreprise a-t-il ajouté, veut soutenir de manière durable les projets qui lui semblent les plus intéressants et apporter un véritable soutien aux artistes, mais aussi aux associations qui oeuvrent dans le domaine social. Marc Hagenbach a remercié Sedan Renaissance « pour sa contribution au rayonnement de Sedan » et assuré l’association « d’un partenariat fort et durable ».

Un premier engagement dont les membres du bureau espèrent qu’il servira de locomotive pour d’autres entreprises ou commerçants. Car cette année, le festival s’agrandit encore avec une ouverture au cinéma : cinq projections de vidéos et un film de 35 mm figurent au programme de même qu’un gros projet d’animation sur les murs du château-fort de Sedan.

Les deux nouvelles commissaires artistiques qui ont succédé à Jean-Marie Lecomte, Françoise Morin, présidente de l’association Ville Ouverte, et Jacqueline Salmon, photographe et professeur à l’école d’architecture de Lyon, ont privilégié des « lieux forts » pour réfléchir (au propre et au figuré) sur les transformations de la cité.

Cette 3e édition s’annonce foisonnante, avec un accent mis sur l’histoire comme l’exposition La ville en temps de guerre de 1870 à 1923 et les quartiers, avec notamment des portraits d’habitants de l’avenue de la Marne avant leur expulsion.



D.B.



Print Imprimez cette page / Print this form


.:: Contact :: Copyright © 2004 - 2005 urbi orbi - Sedan Renaissance ::.