Accueil La presse Festival 2008 L'Ardennais du 6 juin 2008





Un oeil sur le festival Urbi et Orbi


notre
sélection

 

.: L'Ardennais du 6 juin 2008




L'Ardennais du 6 juin 2008


Un oeil sur le festival Urbi et Orbi

Le festival Urbi et orbi, qui en est à sa quatrième édition, est devenu le rendez-vous obligé de tous ceux qui regardent la ville d’un œil de photographe. Cette année, le public est convié à la découverte de l’architecture sedanaise après guerre, ou à celle des villes du monde…


De la rue de l'Horloge à la place Crussy, d'intenses préparatifs ont commencé depuis le début de la semaine pour décréter l'occupation artistique de la ville jusqu'au 6 juillet ! 
« Cette quatrième biennale se recentre sur Sedan » souligne Francis Mansu, directeur du festival lancé en 2000 par l'association Sedan Renaissance. « Notre objectif est d'être tout près des habitants, facilement lisible avec des expositions vraiment en cœur de ville. c'est l'idée forte ». 
Montrer la ville sous toutes ses facettes, interroger ces univers de béton et de pierre est depuis huit ans le propos de ce festival de photographie qui s'est forgé sa propre identité. 


A travers les œuvres de 24 photographes français et étrangers, mais aussi du jeune architecte sedanais Benoït Oudin, et des collégiens de Turenne et du Lac, Sedan va ainsi pendant un mois tendre (et se tendre) un miroir à des villes proches ou lointaines, connues ou non. 
Avec une mention spéciale à trois artistes en résidence. 
Laurent Dejente dont le film-vidéo sera projeté le 13 juin à Calonne (18 h 30), Sandra Solinski qui révèle des « géographies sensibles » sur 50 bâches géantes tendues au-dessus de la place d'Armes. Enfin, Luc Boegly qui a réalisé de nuit, quinze grandes images de 170 sur 120 cm.


Naissance du Off



La Ville étrangère ou étrange à nos propres yeux, est le fil conducteur de cette 4e biennale. 
Une biennale d'une telle richesse que le vernissage prendra aujourd'hui et demain, les allures d'une longue promenade. Point de départ à 12 h 15 ce matin, à Charleville tout d'abord au Métropolis et à la Vitrine du Conseil général, puis l'ancien collège des jésuites, la médiathèque et l'amphithéâtre. 
Samedi, le rendez-vous est à 9 h 30 dans la cour du château, puis cap vers la Maison d'accueil du Pays sedanais, le centre et la rue de l'Horloge (anciennes boucheries Coutin et épicerie Petit), au temple à 15 heures, et enfin à la Forge Gendarme de Vrigne.
Soit plus d'une douzaine de lieux d'expositions parfois insolites comme le 31 rue de l'Horloge qui était fermé depuis des années et qu'il a fallu déblayer pour accrocher cinq expos sous forme de photos ou de vidéos.
Images couleur ou noir et blanc, films, vidéos, installations suspendues, ce festival fait la part belle à la création artistique.

Bref, la ville s'ouvre à l'art photographique avec la volonté de Francis Mansu et Régis Dumay, président de Sedan Renaissance, de donner une image positive de Sedan et de ses quartiers en plein renouvellement urbain.

Son dynamisme et sa notoriété se manifestent avec le lancement d'un « off » suite à de nombreuses demandes de photographes, en dehors du programme officiel.
Les organisateurs sont d'ailleurs à la recherche de nouvelles vitrines.


Fonds Vincent : 25 ans de photos attendent vos témoignages 



Précieux témoignages d'une ville en pleine renaissance, le Fonds Roger Vincent sera présenté à la médiathèque à l'occasion du festival (du 7 juin au 2 août).

Il s'agit d'un ensemble extraordinaire de plus de 10.000 vues couvrant 25 ans de vie locale, entre 1950 et 1975.

Les plus connues concernent la Reconstruction urbaine d'après guerre, mais Roger Vincent a immortalisé aussi des faits divers, les foires, les usines, les fêtes patronales, kermesses, courses cyclistes, crues... Les organisateurs ont eu l'idée de profiter du festival pour inviter les Sedanais à participer à l'identification de certaines vues et à apporter leurs témoignages afin d'enrichir ce fonds.

L'exposition est présentée au rez-de-chaussée mais le classeur des vues à identifier se trouve à la section Etude et Patrimoine de la médiathèque. Il suffira aux personnes intéressées de demander à y accéder.



Dominique Berthéas



Pendant l'installation de l’exposition, l'auteur des photos, venue de Nîmes, est présente.

Print Imprimez cette page / Print this form


.:: Contact :: Copyright © 2004 - 2005 urbi orbi - Sedan Renaissance ::.