Accueil Edition 2008 Les artistes de l'édition 2008 Luc Boegly - Déshérence nocturne





 

.: Luc Boegly - Déshérence nocturne




DESHERENCES NOCTURNES
Luc Boegly

..... [ Promenade urbaine - Centre ville - Sedan ] .....

Si de nombreux photographes avouent être fascinés par la nuit, et se plaisent à explorer la vie nocturne et plus ou moins secrète des grandes capitales, Luc Boegly semble surtout attiré par la métamorphose que subit toute ville – fût-elle de moyenne importance - lorsqu’elle est plongée au cœur de la nuit. Celle-ci instaure un autre temps : celui de la disponibilité ; un autre rythme : celui de la flânerie et de l’errance. Obligations, efficacité, raison n’ont plus cours. Seuls le désir, la fantaisie, le fantasme guident la dérive du noctambule.

La vision de Luc Boegly est celle du marcheur. Devant son regard, le réel prend l’aspect factice d’un décor vide, ranime le souvenir imaginaire d’une cité brusquement désertée par ses habitants pour quelque mystérieuse raison, telles certaines cités du Mexique précolombien. Tombée en déshérence, la ville est à tout le monde et à personne. La nuit dramatise toute chose car l’ombre est le lieu de tous les possibles : une voiture stationnée sous un réverbère éveille la suspicion, une fenêtre demeurée éclairée alors que tout dort est nécessairement l’indice de quelque drame familial. La nuit opère un renversement des valeurs à tous les sens du terme ; ce qui était dans l’ombre le jour se trouve mis en lumière et acquiert une importance nouvelle. La prise de vue à la chambre ne nous épargne aucun de ces détails qui s’adjugent les premiers rôles tandis que des masses d’éléments importants sont engloutis par l’obscurité. Photographe de plateau, Luc Boegly épie les entrées et les sorties de ces éphémères acteurs pris sous les feux de l’éclairage urbain.

Jean-Christian Fleury




Print Imprimez cette page / Print this form


.:: Contact :: Copyright © 2004 - 2005 urbi orbi - Sedan Renaissance ::.