Accueil Edition 2002 Expositions Un Architecte, une ville





 

.: Un Architecte, une ville

Laissez nous vos draps, ils seront la dernière peau
Subtile et éphémère pour ce corps usé et las
Pourtant si proche du premier pas

«Pardon, monsieur, mais nous devions loger tout ce monde. Il fallait faire face à la pénurie de logements. Construire 200 000, puis 300 000 appartements à l'année. De l'urbanisme d'envergure... à des échelles encore jamais rencontrées. Nous voulions offrir de l'espace, du confort, et puis du soleil. Edifier vite, grand et très vite».
Laissez nous vos draps, ils seront l'enchantement
Celui d'avant la fin, du tonnerre
Fragment de lumière annonçant l'amas de poussière

«Pardon, monsieur, aujourd'hui nous ne ferons plus les mêmes erreurs. Nous allons bâtir tournés vers demain, nous préoccuper de la mixité sociale, de la qualité des espaces, des équipements, et des services aussi. Et puis nous allons construire écologiquement, en pensant à vos enfants. Bientôt, nous saurons proprement déconstruire».
Laissez nous vos draps
Rideaux blancs d'une mort annoncée
Laissez nous vos draps
Us coucheront votre maison à jamais
Marc-Olivier Luron
Nancy, 1996
Un enchevêtrement de réseaux et d'enseignes, de voitures, de vélos ...
Les gens se faufilent comme ils peuvent sous des nappes de câbles et de publicités.
Les façades disparaissent. Il n'y a plus d'architecture.
Seule reste la ville ... A l'infini.
Philippe Butticker
Osaka 1998

Architectes et urbanistes sont d'évidence acteurs de la cité. Sur une idée de l'un d'entre eux, Philippe Suan, cette exposition vous propose des impressions d'architecture dans la ville (références, décalages, étonnements...) comme dans un voyage initiatique.
Jean-Marie Lecomte
HYGIENE URBAINE
FLORENCE «Sasso di Dante» septembre 1975
Les Romains avaient cru inventer l'urbanisme avec l'eau tiède (tépidarium). De Rome les ignorants disaient «Urbs», tout court, «La Ville». Comme si elle était la seule !
Sérieusement, ces Proto-Italiens n'ont connu de l'urbanisme que le néolithique, ignoré l'apogée délicieux du vingtième siècle, cet art subtil du règlement salvateur, démocratiste, égaliste, zônageur et raboteur, enfin décorologue et façadologue. (loyos : la parole)
Sinon, autour du «Sasso di Dante» ces désordres d'alignement, ces enjambements de rues, ces treilles à muscat et ces tables nappées n'encombreraient plus les soirs d'été, au crépuscule et dans l'ombre du Dôme de Brunelleschi, le domaine public hygiénique et inaliénable.
Jacques Bléhaul
Florence, 1975
L'Architecte,
comme le peintre construit la toile,
comme le photographe construit l'image,
comme l'urbaniste construit la ville,
ne fait que mettre en valeur le vide qui l'entoure.
Laurent Dessons
Athènes, 1995

Musée juif Daniel Libeskind à Berlin Je suis allé à Berlin pour voir ce projet. J'ai sauté dans un taxi qui m'a déposé devant ce musée qui venait juste d'être achevé. Par chance, j'étais tout seul. Tout seul pour appréhender cette architecture, un grand bonheur. Le musée était pour moi tout seul...
Gilles Dupré
Berlin. 2001


Print Imprimez cette page / Print this form


.:: Contact :: Copyright © 2004 - 2005 urbi orbi - Sedan Renaissance ::.